Les poudres ayurvédiques : utile ou « attrape-écolo »?

Tous les amateurs ou les fidèles clients d’Aroma-Zone (AZ) ou de médecine indo-naturelle sauront tout de suite de quoi je parle. Pour les autres, une petite explication s’impose.

C’est quoi les poudres ayurvédiques?

Les poudres ayurvédiques proviennent des plantes ayurvédiques (il était un peu facile celui-ci, je vous l’accorde!).  Les fruits des plantes ayurvédiques sont séchés et réduits en poudre (encore facile!).

Les plantes ayurvédiques sont des outils de l’Ayurvéda ou encore de la médecine ayurvédique qui est une science thérapeutique originaire d’Inde et existant depuis environ 5000 ans.

Cette science est basée sur l’observation de la nature et des 5 éléments (Eau, Terre, Feu, Air, Espace), et repose sur le concept des 3 doshas (Vâta, Pitta, Kapha) qui sont constitués de 2 éléments.

Selon cette science, chaque être humain naît avec 1 ou 2 doshas prédominants. L’objectif de l’Ayurvéda est de vivre en harmonie avec sa propre constitution de base en utilisant des plantes ou des aliments qui sont à l’opposé des caractéristiques de ces doshas prédominants.

Dans la catégorie des poudres ayurvédiques, on retrouve les poudres d’Amla, Brahmi, Neem, Sidr (+ ShikakaÏ), Kapoor Kachli, Tulsi, Rose de Damas, Orange, Kachur Shugandhi, Bhringaraj.

Pour en savoir plus sur vos doshas, et tout ça tout ça, c’est par ici.

 

Sont-elles vraiment efficaces et utiles ou est-ce seulement le dernier truc écolo à la mode?

 

J’ai testé les poudres d’Amla et de Brahmi : décryptage!

IMG_0457

Poudre d’Amla

Cette poudre peut autant s’utiliser sur la peau que sur les cheveux. Elle est reconnue pour ses puissants effets régénérants (pour la peau) et fortifiants (pour les cheveux). Elle aide à lutter contre le vieillissement cutané, la chute des cheveux et stimule la pousse des cheveux.

La poudre d’Amla est recommandé pour les personnes en manque de Kapha.

Perso, je l’utilise en avant-shampoing ou comme masque capillaire. Je la mélange avec de l’eau tiède et quelques huiles végétales telles que l’huile de coco, d’avocat, de ricin, d’olive ou d’argent ou toutes à la fois (ahahah). Je sectionne mes cheveux en sections égales (ou presque) et j’applique le mélange mèche par mèche (gare aux feignantes :p). Ensuite je m’emballe la tête dans du papier plastique pour cuisine et du papier aluminium. J’attache le tout avec un foulard ou un bonnet et je laisse poser toute la nuit (attention aux cuirs chevelus délicats!)

Je l’utilise depuis 1 an à peu près et j’en suis très satisfaite. Pour avoir un réel effet, il faut s’armer de patience. Même si les 1ères fois, les effets sont plus ou moins présents, ils ne sont pas pour autant spectaculaires.

On a tendance à en attendre plus des produits écolo/naturels et à être naturellement impatient. Ce n’est absolument pas l’attitude à avoir au risque de vite abandonner et d’être déçu.

Au bout d’1 an, mes cheveux sont plus souples, ils repoussent beaucoup plus vite et plus fort. Pour exemple : je m’étais rasé la tête (complètement) en janvier dernier et mes cheveux ont atteint une longueur cou en Juin dernier (impressionnant non!?! en tout cas pour moi ça l’est!).

Poudre de Brahmi

Comme la poudre d’Amla, la poudre de Brahmi est un fortifiant capillaire. Elle aide aussi à lutter contre les pellicules et les problèmes de peau (vieillissement cutané, rougeurs, etc.).

Le Brahmi équilibre les 3 doshas (Vâta, Pitta, Kapha).

Je ne l’utilise que depuis ce mois. Je n’aurai donc pas suffisamment de recul pour vanter les « mérites » de cette poudre. Mais aux premiers abords, elle continue le travail commencé par la poudre d’Amla depuis 1 an.

Poudre de Shikakai

ça doit faire 2 ans que je possède cette poudre mais je ne l’ai jamais utilisé (shame on me!). Il s’agit d’un shampoing en poudre tout droit venue d’Inde (lui aussi). Le Shikakai n’est pas une plante utilisé dans l’Ayurvéda (mais pourquoi figure-t-il dans cet article?) mais s’apparente au Sidr qui est une plante ayurvédique.

En passant, il a été élu meilleur produit AZ par leurs clients en 2016.

 

Alors, utiles ou pas?

Perso, je pense que la réponse à cette question reste et demeure subjective.

Impossible de nier les effets à long terme bénéfiques (pour moi) de ces poudres (précisément de la poudre d’Amla) mais de là à n’en plus pouvoir s’en passer, ça reste discutable.

Je pense que la médecine « naturelle », « venue d’ailleurs » a fait beaucoup trop de bruit au point où s’en ai devenu presqu’un effet de mode (et qui dit mode dit forcément temporaire). Je reste encore choqué de toute cette masse humaine qu’on peut trouver à l’AZ de Paris n’importe quel jour et à n’importe quelle heure de la journée (bon ça c’est une autre histoire j’avoue!).

Même si cette « médecine » a des effets positifs, je pense que plusieurs produits sur le marché font le même effet et pour une même durée.

Le seul gros point positif reste indéniablement leur coût qui est très abordable (et heureusement vu la quantité que j’utilise pour un seul masque! lol).

Alors oui, elles sont utiles mais pas indispensables!!! 

IMG_0459

 

 


Avez-vous déjà testé les poudres ayurvédiques? Qu’en pensez-vous?


 

Publicités

7 réflexions au sujet de « Les poudres ayurvédiques : utile ou « attrape-écolo »? »

  1. Hello ! J’adore les poudres ayurvédiques, je trouve que ça permet d’avoir des soins de qualité pour la peau et les cheveux à tout petit prix 😀
    LE seul soucis pour moi c’est que ça pousse à la consommation car on a envie de tester toujours de nouvelles poudres ^^’
    Bises!

    Aimé par 1 personne

Ce petit espace se nourrit de vos commentaires. Postez-en sans modération ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s